La rencontre avec mon mari - Victoria Hoppe

Mon blogue

La rencontre avec mon mari

La rencontre avec mon mari - Victoria Hoppe

À la veille de notre anniversaire de mariage, je me souviens de la circonstance incroyable qui nous a réuni mon mari et moi. Un jour, en allant chercher le pain, un homme m’a foncé dedans. Il ne regardait pas où il allait, il était concentré sur son Smartphone. J’étais rudement secouée, car ma tête a pris le mur. Il s’est rapidement excusé, mais j’aurais préféré qu’il évite de me bousculer. Après que je me sois remise de mes esprits, il m’a demandé mon numéro, il m’a dit qu’il voulait s’assurer que j’aille bien.  Une semaine après, je courrais dans ma chambre à la recherche d’une boucle que j’ai égarée. J’étais en train de fouiller partout. Elle n’était nulle part,  je pris quelques secondes pour réfléchir quand mon téléphone a sonné. Un texto de Stéphane, l’homme qui m’a bousculé devant la boulangerie, il disait, « tu es libre demain soir ? » J’ai répondu « oui, je crois bien, pourquoi ? » Il m’a dit qu’il allait au cinéma avec deux gars, des amis à lui, il m’a dit aussi que si je pouvais emmener des filles avec moi, ce serait vraiment cool. Je lui ai dit que j’allais en parler à des collègues. Après cette conversation, j’avais le sourire fendu jusqu’aux oreilles, et je ne savais même pas pourquoi. J’avais comme l’impression d’avoir déjà connu Stéphane toute ma vie, alors que je venais à peine de le rencontrer. J’ai alors téléphoné à Élodie et à Marie-Louise, mes collègues et amies. Je leur ai parlé de l’invitation que j’ai eue et elles ont accepté de m’accompagner. Le jour J, j’ai passé la journée à me préparer, coiffure, maquillage, robe, chaussure, je voulais que tout soit parfait, je suis même allée jusqu’à enduire mon visage avec la crème à base d’acide hyaluronique de ma mère, alors que je voyais bien que ma peau était déjà lisse et rayonnante. Quand j’ai vu Stéphane devant l’entrée du cinéma, mon cœur ne voulait pas s’arrêter de battre, je croyais que j’allais faire une crise cardiaque. C’est là que j’ai su que je ne pourrais plus jamais me passer de lui. À la fin du film, mes amies et ses amis sont partis ensemble dans une boîte pour continuer la nuit, moi, j’ai dit que je devais rentrer, parce que je commençais le travail assez tôt le lendemain. Stéphane voulait me raccompagner, j’ai dit oui. Nous allions jusqu’à chez moi à la course, tous les deux, nous tentions de nous dépasser à tour de rôle, mais il arriva avant moi. Nous étions de vrais adolescents. Aujourd’hui, alors qu’il est devenu mon mari, je me rends compte que quand le destin veut vous donner quelque chose, il n’y va pas par quatre-chemins. S’il veut vous faire rencontrer votre mari, il vous le fera rentrer dedans devant la boulangerie, pas besoin de le chercher loin.